Année jubilaire pour se défaire du superflu…

Monastère Tibhirine

Chronique d’Espérance de  Christian de Chergé,  16 octobre 1975

« Année jubilaire…Le premier testament nous rapporte que c’était occasion d’un grand nettoyage. Notre Prieur  nous invite  à faire le répertoire du superflu qui ne sert jamais, et à détruire « nos idoles ».

Les moines ont fait vœu de stabilité, mais cette stabilité éveille un étrange instinct de conservation. Et au nom de l’économie, proche parente d’une certaine conception de la pauvreté, on met de côté des tas de « petits riens » « pour le cas où »… Bien entendu, ce « cas » ne se présente quasi jamais. Et on ne cesse d’entasser à perpétuelle demeure, tout en professant n’avoir pas de demeure stable dans tout ce fatras.

Pendant huit jours, la chaudière va brûler ; et on fera des heureux qui vont s’encombrer à leur tour, et ne comprennent rien à notre empressement, ni à notre gaité. Quelques meubles en moins, plus de porcelaine à l’hôtellerie ; plus de dentelles à la sacristie. Coupe sombre dans la bibliothèque.

Nos « idoles » ? C’est bien souvent nos papiers accumulés, des notes de cours et la correspondance… ».

choses

Nos idoles en 2013 dans une vie apostolique en plein monde, où sont-elles ?

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Cliquer ici pour rédiger un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s