Sens du partage et mise en commun : de Véronique, Germaine et Brigitte

maison_0774De Véronique (43 ans)

A la Xavière, mon sens du partage et de la propriété a changé. En voyant, par exemple, mes sœurs et beaux-frères acquérir leurs propres maisons, j’ai réalisé que jamais je ne possèderai la mienne mais que, par ce renoncement, la Parole du Christ en Marc 10, 29-30 (« Personne n’aura laissé maison, frères, sœurs, mère…à cause de moi et à cause de l’évangile, sans recevoir au centuple maintenant…et dans le monde à venir la vie éternelle) prend chair : j’ai actuellement 19 lieux où je me sens vraiment chez moi !

Le vœu de pauvreté creuse en moi le désir que le Christ soit ma seule richesse. Mais quel chemin ai-je encore à faire !

vitesseDe Germaine (75 ans)

L’argent peut servir à la vie ou à la mort, la course pour en avoir plus grisante et donc dangereuse.

La vie à la Xavière avec le vœu de pauvreté est pour moi une grande et bonne école pour l’utilisation de l’argent, tout d’abord dans la prise de conscience qu’il ne m’appartient pas et que je n’en suis pas propriétaire,  puisque la mise en commun nous situe dans le partage, que l’argent est au service de la mission.

L’utilisation qui en est faite doit être profitable pour un bien universel, là est notre responsabilité.

De Brigitte (50 ans)

repas_4321 » La pauvreté serait un mythe sans la dépendance »

                                                                                  Claire Monestès

Pour moi, par la mise en commun des biens que nous vivons, le vœu de pauvreté est une manière de ne pas m’approprier les choses. Même le fruit de mon travail ne m’appartient pas : en remettant mon salaire, il participe à la vie de l’ensemble de la congrégation et du coup, j’ai le souci de chercher ce qui est dans une juste mesure, de ne demander que ce que j’ai besoin, sans être ni dans le manque, ni dans l’excès.

Cela exprime au niveau de l’argent et des biens matériels, quelque chose de la remise de moi-même que j’ai le désire de vivre mais qui, si elle ne s’incarne pas dans des actes concrets risquerait bien de rester « un vœu pieux » !

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Cliquer ici pour rédiger un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s