Le capital au XXIe siècle de Thomas Picketty

Le capital au XXIesiècle

Vient de paraître aux éditions du seuil un livre de Thomas Picketty, directeur d’études à l’École des hautes études en sciences sociales : le Capital au XXIe siècle, qui aborde la question de la répartition des richesses et l’évolution des inégalités.

Un essai à lire en priorité en cette rentrée ?

A lire également un interview de l’auteur dans le numéro n°3320 de septembre 2013  de Télérama : Comment combattre les inégalités ? Les réponses de l’économiste Thomas Piketty.

Extrait de l’article de Télérama :

C’est l’essai de la rentrée. Le Capital au XXIe siècle, de Thomas Piketty, directeur d’études à l’Ecole des hautes études en sciences sociales, n’est pas seulement le grand oeuvre d’un jeune chercheur (41 ans) : cette somme bouleverse la réflexion sur les inégalités. Piketty décrit, dans une langue accessible, les lois mécaniques et les causes conjoncturelles de la répartition inégale des richesses entre personnes, sur trois siècles et à l’échelle mondiale ! Oui, les inégalités recommencent à se creuser, conclut le chercheur. Pourtant, les politiques disposent de leviers pour réduire la tension, éviter l’explosion qui gronde…

…Que nous réserve l’avenir ?
On ne peut rien prédire avec certitude. Mais si l’on prolonge la tendance actuelle, les plus hauts patrimoines devraient continuer à croître plus fortement que le patrimoine moyen, comme le montrent les classements de fortunes publiés par les magazines Forbes ou Challenges. Dans cette économie-monde, les patrimoines supérieurs à 100 millions, 500 millions ou un milliard d’euros enregistrent en effet une croissance annuelle de 6 à 8 % par an, alors que le revenu moyen mondial, lui, n’a progressé que de 1,4 % par an depuis 1987 ! En France, le nombre et la fortune des rentiers pourraient dépasser, rapportés à la population, ceux qu’on enregistrait du temps de Vautrin. Le pire des mondes conjuguerait d’ailleurs, à mes yeux, le cynisme de Vautrin et la bonne conscience des discours « hyperméritocratiques » dont on nous rebat les oreilles pour justifier les très hautes rémunérations – au détriment, bien sûr, de ceux qui ne sont ni héritiers ni supercadres, c’est-à-dire l’immense majorité de la population.

Un retour au XIXe siècle, en somme ?
La société patrimoniale de l’Ancien Régime ainsi que du XIXe siècle, au moins, ne prétendait pas que les gagnants étaient plus méritants que les perdants…

Comment réparer le système ?… Cliquer ici pour lire tout l’interview

Publicités
Publié dans Uncategorized | Tagué , | 1 commentaire

L’argent ne se mange pas… du rappeur Samian

220px-Samian_parc_Maisonneuve

Vision de l’artiste sur la question du business, de l’argent en lien avec le respect de la création : Samian, rappeur québécois d’origine algonquine, nous offre un texte qui interpelle les politiques !

Pour écouter Samian cliquer ici

Le gouvernement a décidé de perdre le Nord
Pour des diamants, de l’argent et de l’or
Il prétend vivre dans un pays libre
Mais ils ignorent que la nature est notre parfait équilibre
Trop de consommation pour des biens matériels
On est en train de perdre le Nord et les enjeux sont réels
Vous profitez de la terre pour vos propres envies
Sans même réaliser qu’elle nous maintient en vie
Vous voulez profiter pour une seule génération
Mais ces terres nourrissent toute une population
Vous voulez déraciner tout le Nord québécois
Mais un jour vous comprendrez que l’argent ne se mange pas…

T’inquiète j’ai compris, c’est une question de business
Vous gouvernez un territoire rempli de richesses
Ne venez surtout pas me faire croire que cette terre vous appartient
C’est plutôt grâce à elle qu’on respire chaque matin
Je représente mon peuple à travers l’art
Et je vous annonce de leur part que le peuple en a marre
Mais on connait vos politiques, des êtres obsédés
Là où y reste un peu d’air frais, vous devez le posséder
Vous faites même basculer notre chaîne alimentaire
Assis bien au chaud sur la colline parlementaire
Vous pensez refaire le monde avec votre projet de loi
Mais un jour vous comprendrez que l’argent ne se mange pas…

J’ai vu sur ces terres les plus belles rivières
Mais à cause de vos mines, les poissons ont le cancer
Nos ressources naturelles s’épuisent rapidement
Tout ça pour aller vivre près des tours de ciment
Les rivières sèchent, les arbres tombent
Les avares se réjouissent, car le dollar monte
Les esclaves de l’argent n’auront rien dans leur tombe
On fait tous des erreurs, mais à leur place j’aurais honte
On sera tous concernés quand la terre sonnera son heure
Je veux juste vous rappeler que vous commettez une grave erreur
Je suis honnête avec vous, votre politique me déçoit
Mais un jour vous comprendrez que l’argent ne se mange pas…

Sur ces terres, il y a des gens remplis de sagesse
Enfermés dans vos réserves prisonniers de vos gestes
Qui protège ce territoire depuis la nuit des temps
Parce qu’on habite ces terres depuis plus de dix mille ans
Avez-vous pensé aux gens qui habitent ces forêts?
Vous avez mal calculé l’impact de votre projet
Cette terre est fragile, sauvage et indemne
Aussi riche et fertile qu’une terre africaine
On ne peut la posséder cette terre nous a élevé
On doit la protéger elle est mère de l’humanité
Le plan nord repose sur une génération
Je m’y oppose au nom de toute la nation!

Quand vous aurez coupé tous les arbres,

pollué toutes les rivières,

Quand vous aurez tué tous les animaux,

peut-être comprendrez-vous que l’argent ne se mange pas !

 
 
Publié dans Uncategorized | Tagué , , | Laisser un commentaire

Le pape François à la 38e session de la FAO

SAM_2920DISCOURS DU PAPE FRANÇOIS
AUX PARTICIPANTS À LA 38e SESSION DE LA FAO (20 juin 2013)

… Les initiatives et les solutions possibles sont très nombreuses et ne se limitent pas à l’augmentation de la production. Chacun sait que la production actuelle est suffisante, et il y a pourtant des millions de personnes qui souffrent et meurent de faim ; cela, chers amis, constitue un véritable scandale. Il est alors nécessaire de trouver les moyens pour que tous puissent bénéficier des fruits de la terre, non seulement pour éviter que ne s’élargisse le fossé entre qui a davantage et qui doit se contenter des miettes, mais aussi et surtout pour une exigence de justice et d’équité et de respect envers chaque être humain.

SAM_2968Je crois que le sens de notre rencontre est de partager l’idée que l’on peut et que l’on doit faire quelque chose en plus pour donner vigueur à l’action internationale en faveur des pauvres, sans être animés seulement par la bonne volonté ou, ce qui est pire, par des promesses qui souvent n’ont pas été maintenues. Pas plus qu’on ne peut continuer à prétexter comme alibi, un alibi quotidien, la crise mondiale actuelle, dont d’ailleurs on ne pourra sortir complètement tant que les situations et les conditions de vie ne seront pas considérées à travers le prisme de la personne humaine et de sa dignité.

small_africaPersonne et dignité humaine risquent de devenir une abstraction face à des questions comme le recours à la force, la guerre, la malnutrition, l’exclusion, la violence, la violation des libertés fondamentales ou la spéculation financière, qui en ce moment conditionne le prix des aliments, en les traitant comme n’importe quelle autre marchandise, oubliant leur destination primaire. Notre tâche est de reproposer, dans le contexte international actuel, la personne et la dignité humaine non comme un simple rappel, mais plutôt comme les piliers sur lesquels construire des règles partagées et des structures qui, en dépassant le pragmatisme ou le seul constat technique, soient en mesure d’éliminer les divisions et de combler les différences existantes. Dans cette direction, il est nécessaire de combattre les intérêts économiques myopes et les logiques de pouvoir de quelques-uns qui excluent la majorité de la population mondiale et engendrent pauvreté et exclusion avec des effets désagrégeants sur la société, de même qu’il est nécessaire de combattre la corruption qui produit des privilèges pour certains et des injustices pour le plus grand nombre.

La situation que nous vivons, bien que directement liée à des facteurs financiers et économiques, est aussi la conséquence d’une crise de convictions et de valeurs, y compris celles qui sont à la base de la vie internationale. C’est un cadre qui impose d’entreprendre une œuvre consciente et sérieuse de reconstruction qui touche aussi la FAO. Et je veux souligner, je veux signaler le mot : œuvre de reconstruction…

Pour lire le texte intégral : Discours du pape François à la 38e session de la FAO, 20-06-2013

Publié dans Uncategorized | Tagué , | Laisser un commentaire

Les mensonges dangereux de la loi bancaire de Gaël Giraud

banques

Dans le Forum du Journal la Croix du 31 juillet, Gaël Giraud nous éclaire sur les contenus de la loi bancaire adopté par le parlement le 18 juillet 2013.

Il faut absolument lire cet article. En voici un extrait :

« Le 18 juillet dernier, le Parlement a adopté la loi dite de « séparation et de régulation des activités bancaires », lancée par le ministre Pierre Moscovici et défendue par Karine Berger, députée PS, rapporteur du projet de loi. Dans un communiqué de presse, cette dernière affirme que « cinq ans après le début de la crise économique et financière, il était plus que temps de remettre la finance au service de l’économie réelle. La France vient de se munir d’une loi qui sera un instrument puissant au service de cet objectif ». En effet, « afin de protéger les dépôts et de limiter le risque systémique, la loi prévoit d’isoler les activités spéculatives dans des filiales ad hoc aussi étanches que si elles étaient des établissements distincts ».

Ces allégations sont mensongères et relèvent d’une propagande que l’on croyait réservée à l’Union soviétique de Brejnev. L’intention initiale de la loi – séparer les activités des banques de marchés de celles dévolues aux banques de crédit-dépôt – est excellente, urgente, vitale. Mais cette loi n’oblige les banques à filialiser qu’une part ridicule de leurs activités de marché (entre 0,5 et 1,5 %, selon les banques et les modes d’estimation, là où l’application du rapport européen Liikanen conduirait à isoler plus de 13 % des mêmes activités). La filialisation elle-même ne protège en rien la maison mère: AIG a été mis en faillite par une microfiliale qui pesait moins de 3 % de son chiffre d’affaires. Contrairement à ce qui a été répété, aucun seuil légal ne fournit de plafond infranchissable sur les engagements des fonds propres de la maison mère vis-à-vis de ses filiales. Enfin, l’essentiel des activités spéculatives dangereuses (trading haute fréquence, commerce avec les hedge funds, trading pour compte propre) est conservé dans la maison mère… »

Pour lire la suite de l’article, cliquer ici

Publié dans Uncategorized | Tagué | Laisser un commentaire

Le Labo de l’ESS

lelabo-logo-homeDécouvrez le Labo de l’économie sociale et solidaire (ESS) , Think Tank ou laboratoire d’idées qui s’est donné comme objectif de faire connaître et reconnaître l’économie sociale et solidaire, d’être un lieu d’échanges, de réflexions et d’actions pour une économie respectueuse de l’Homme et de l’environnement.

Ce labo a publié en 2010, un ouvrage intitulé : Pour une autre économie : 60 propositions pour changer de cap.

Présentation de la loi sur l’ESS en juillet 2013

Publié dans Uncategorized | Tagué | Laisser un commentaire

La pauvreté de Jésus

guillet-jesus-christ-hier-et-aujourd-h-9782220022406Dans le livre de Jacques Guillet : Jésus-Christ hier et aujourd’hui, paru aux éditions DDB en 1983, il y a une belle méditation sur la pauvreté de Jésus-Christ. En voici quelques courts extraits.

« Parce que Jésus est pauvre devant les hommes, il attend toujours quelque chose d’eux, de chacun d’eux. Pas un d’entre eux qui soit pour lui sans intérêt : les malades, les déchets qui accourent à lui, les quémandeurs encombrants qu’on voudrait faire taire, les enfants insignifiants que l’on voudrait écarter, il les accueille tous, il les regarde tous ; tous ont pour lui du prix, tous ont leur secret, de tous il a besoin…

De chacun il attend un choix, et ce choix lui apporte réellement quelque chose : une joie ou un déchirement. Il a attendu la réponse du jeune homme riche, il a guetté la réaction des Douze à sa question : « Voulez-vous partir vous aussi ? Jn 6, 67 ; il a tressailli de la confession de Pierre : « Heureux es-tu , Simon, fils de jean… » Mt 16, 17 ; la foi du Centurion ou de la Cananéenne l’émerveille. A tout homme qu’il rencontre, il propose un trésor sasn prix, l’amour du Père, car il est infiniment riche ; mais de tous il attend, patient et silencieux, un don qui pour lui est sans prix, la foi, car il est toujours pauvre….

SAM_0757…  Ressuscité, il devrait, nous semble-t-il, imposer sa présence à Jérusalem et conquérir ainsi ceux qui, avant hier, le défiait de descendre de la Croix… Or le triomphe de Jésus se réduit à quelques apparitions à des témoins préparés. Jésus ressuscité ne s’impose pas plus que Jésus mortel, et demeure le Fils qui tient tout de son Père…

Le Christ ressuscité demeure le Christ pauvre de Bethléem, celui qui a choisi pour amis les pauvres et les petits, et qui garde avec eux, maintenant qu’il est entré dans la gloire, la même aisance familière, la même humanité simple.

maladesLes siens, ce sont toujours les pauvres, et c’est en eux qu’il demeure présent pour nous depuis qu’il n’est plus visible : les pauvres, les malades, les prisonniers, ceux qui durant sa vie, composaient son entourage habituel et qui demeurent jusqu’à l fin des siècles son prolongement personnel.  Le Christ ressuscité, c’est toujours le pauvre, le laissé pour compte qui nous embarrasse et que nous abandonnons sur le bord de la route. »

Publié dans Uncategorized | Tagué , | Laisser un commentaire

L’économie sacrée de Charles Eisenstein

CEisensteinCharles Eisenstein est un penseur, écrivain et conférencier américain, peu connu en France et qui cherche à faire entendre une autre voix sur l’avenir du monde. militant pour une société alternative basée sur l’économie du don, les monnaies complémentaires, une spiritualité de l’économie basée sur  plus d’ humanité, sur le don.

Peu de données sont disponibles en français. Sur le site suisse Eco-attitude,  cependant une présentation de Charles Eisenstein,

Voir aussi le blog de Charles Eisenstein

Enfin vous pouvez visionner ce film pour vous faire une idée de sa pensée, de son utopie qui trouve un écho Outre-Atlantique et rejoint l’aspiration de beaucoup à un monde économique tout à fait autre que celui que nous connaissons.

Publié dans Uncategorized | Tagué , , | Laisser un commentaire